BLACKIE AND THE RODEO KINGS

BLACKIE AND THE RODEO KINGS

BLACKIE AND THE RODEO KINGS

En déménageant de son British Columbia natal pour rejoindre l’Ontario, Stephen Fearing avait une idée qui lui trottinait dans la tête : enregistrer un Tribute à Willie P. Bennet (un contemporain de Bruce Cockburn ou de Stan Rogers pas assez apprécié à sa juste valeur). Pour faire avancer ce projet, il téléphone à Colin Linden. Le duo veut monter un groupe pour enregistrer cet hommage. Colin pense alors qu’il manque une voix pour mener définitivement à bien ce projet. Tom Wilson est appelé à la rescousse et le trio ainsi complété enregistre ce Tribute sans plan de tournée, ni de carrière. Il adopte une des chansons de Willie P. Bennet pour patronyme : « Blackie and the Rodeo King ». Et ce, surtout pour la musique qu’il espère défendre : l’Ontario Music, une essence musicale identifiable à l’instar des auteurs-compositeurs texans, à la différence que ce son canadien ne sera pas uniquement country, ni uniquement folk, mais s’inspirera des deux. Sorti en 1996, ce premier album est acclamé par les critiques. High or Hurtin' contient 14 titres originaux interprétés par le trio canadien secondé pour la circonstance par Bruce Cockburn, Screamin’ Jay ou encore Mike Holder ! Chacun des musiciens poursuit alors une carrière solo obtenant de nombreuses nominations et de nombreux prix. L’alchimie, qui a réuni les trois amis, les rassemble une nouvelle fois en 1999 pour l’enregistrement de Kings of Love, un double album constitué de chansons originales et de reprises sur toiles de fond folk et rock, allant jusqu’à des ballades et même un instrumental surf ! Cette surprenante et fantastique réalisation de la part de Colin, Tom et Stephen va leur permettre de remporter le JUNO au Canada du meilleur groupe dans la catégorie Best Roots & Traditional Album.

BARK marque le retour tant attendu des lauréats couronnés.

Ce nouvel album démontre la maturité musicale du trio au travers des plus grandes compositions que ces talentueux songwriters n’ont jamais écrites. Enregistré durant l’hiver 2003, BARK saisit l’énergie brute du groupe, offrant à l’auditeur une kyrielle d’excellentes chansons et de splendides interprétations qui l’incite à repasser le disque sans discontinuer. Du honky-tonkien "Swinging From the Chains of Love", à un dégoût du monde représenté par le single "Stoned", en passant par l’insidieux rock n' roll "Had Enough of You Today", BARK offre 12 compositions de haute tenue, ainsi que des reprises de Willie P. Bennett's "Willie’s Diamond Joe" et de Bruce Cockburn "Tie Me at the Crossroads". L’album met au premier plan l’habileté extrême du trio pour mélanger et changer les influences et styles musicaux.

Colin Linden

Le blues, la country et le gospel ont énormément influencé la scène de Toronto (Canada). The Band, Neil Young, Gordon Lightfoot, The Travellers, Jeff Healey ou Bruce Cockburn en sont issus. Colin Linden en fait également partie depuis son adolescence. A 15 ans, il enregistrait une reprise de Robert Johnson « They’ Red Hot » . Depuis ce producteur, songwriter, guitariste et chanteur a gagné la reconnaissance de ses pairs. Il a même collaboré par deux fois avec les frères Cohen au cinéma : pour la bande-son de O’ Brother Where Art Thou (Hard Time Killing Floor Blues) et en tant que comédien dans Intolerable Cruelty (Father Scott)

Stephen Fearing

Depuis 17 ans, ce grand songwriter a écrit les plus belles chansons folk de la planète. Nominé quatre fois de suite au Juno Awards, Stephen a enregistré déjà six album solos. Il adore jouer sur des guitares Manzer et Harmony.

Tom Wilson.

Depuis plus de 24 ans, Tom Wilson écume les routes. Que ce soit avec les Florida Razors (formé en 1981 avec des albums produits par Bob et Daniel Lanois ), Junkhouse (formé en 1989 et signé sur Sony Music) ou Blackie & the Rodeo Kings

Application

 

Application


Affichage par page
Trier par

BLACKIE AND THE RODEO KINGS - BARK

6,99 €

BLACKIE AND THE RODEO KINGS - LET'S FROLIC

7,99 €