ROCKETFACE

ROCKETFACE

ROCKETFACE

Rocketface nous vient de Toronto au Canada. Son rock n’est pas facilement classable, c’est une expérience totale et ce, grâce à la voix de Joseph Janisse, son mentor. Cette voix est toute l’équation du groupe. Janisse est également le batteur du groupe. Associé au guitariste Ray Zilli et au bassiste David Markham, il fait en sorte que Rocketface soit un trio inventif et doué musicalement, ce qui a de quoi rendre jaloux bien des groupes. Bien décidé à être un combo facilement reconnaissable par la musique et non pas comme neuf fois sur dix par le chant de son vocaliste, Rocketface s’est entouré du producteur Matt Dematteo ( Big Wreck, Danko Jones…) pour enregistrer son premier disque. Fortement orienté Bad Company mâtiné de Jet, Danko Jones et Jeff Buckley, Rocketface utilise parfaitement les guitares distorsionnées, les basses vrombissantes, la haute énergie rock’n’rolliennne et des riffs précis et très efficaces. La voix sublime du charismatique chanteur-batteur faisant le reste. Désormais pris en main par le manager Larry Wanagas (K.D. Lang), Rocketface a également développé un look. Le guitariste Ray s’est projeté dans le Robert de Niro de Mean Streets. Le bassiste Dave ressemble à Bonzo Bonham comme deux gouttes d’eau. Et Joseph porte pantalon et écharpe rouge, bottes de cow-boy et chemise blanche. Sur scène, le groupe rejoint la liste des power-trio sachant mettre le feu comme douze. Pour parodier les Rolling Stones : It’s only Rock’n’roll and we like it ! »

Application

Application