SPRINGFIELD RICK

SPRINGFIELD RICK

SPRINGFIELD RICK

Le 20 Août 2008 sortira le nouvel album studio de Rick Springfield. Il aura fallu attendre plus de cinq ans pour écouter ses nouvelles compositions. Shock/denial/anger/acceptance, son dernier méfait a été salué unanimement par les critiques. Venus In Overdrive marque le retour de Rick aux raciness de la pop-rock. Plus rythmé et enjoué que le sombre et introspectif shock/denial/anger/acceptance, Venus in Overdrive est aussi classique que tendance.

“Dans un sens, je pense qu’on aurait dû appeler cet album “Son Of Working Class Dog” (Working Class Dog étant considéré comme son chef d’oeuvre). Les compositions explorent, à peu près les mêmes thèmes, bien que sous une perspective légèrement plus mature. C’est un album sur l’Amour sous toutes ses formes : bonnes, mauvaises, tristes, heureuses, qui vous rend fou…L’amour et toutes ses défaillances humaines.

Une collaboration créative entre Rick et son ami de longue date, le bassiste Matt Bissonette, a permis d’enregistrer ce disque en 32 jours. “Ça a coulé tout naturellement. Ecrire et enregistrer ces compositions ont été un grand plaisir de tous les instants. Je n’avais pas ressenti cette sensation depuis le début des années 80. Nous étions dans le mouvement et rien ne pouvait nous arrêter” nous confie Rick.

Le premier single de Venus in Overdrive s’intitule “What’s Victoria’s Secret?”. C’est une de ces chansons qui n’attendent que d’être écrites et Matt est venu avec cette idée en premier. C’est sur la sexualisation des femmes et la dichotomie que la plupart des hommes ont a gérer. Comme des hommes, nous désirons cela d’un côté, mais de l’autre, nous sommes effrayés et essayons d’y résister.Nous avons besoin de communiquer avc les femmes en tant qu’êtres humains. Le propos était un peu le même dans la chanson Jessie’s Girl, il y a des petits liens musicaux et textuels entre les deux titres.

Le titre éponyme de l’album met en exergue un son différent pour Rick Springfield. Avec son tempo “dance” et ses influences alternatives, Venus In Overdrive” est aussi contemporain que “What’s Victoria’s Secret” est rétro. Le son de la guitare et l’angoisse brute sexuelle sont la signature de Rick Springfield. “Cela me surprend quand les gens utilisent le mot influences comme s’il ne pouvait venir que du passé. The Beatles ou The Who ont eu un grand impact sur ma vie de musicien et de compositeur, mais il existe indéniablement une musique actuelle qui a trouvé un chemin direct à ma psyché. ‘Venus In Overdrive’ est la preuve de cette évolution.

Les autres chansons de l’album évoquent d’autres genres de relations, comme celle de la perte d’un être cher. “Il y a beaucoup de choses personnelles, que j’ai voulu rendre universelles, et chantées d’une seule voix. Lorsque nous avons travaillé cet album avec Matt, nous avons découvert des similitudes avec nos relations paternelles. “Saint Sahara” et “God Blinked” rendent homage à Sahara Aldridge, une jeune fille qui ne manquait aucun de nos concerts et qui vient de perdre sa lutte contre le cancer. Tout le groupe l’aimait si fort qu’elle faisait partie de notre famille. Nous avons ressenti une grande douleur lors de sa disparition. Ses chansons sont une reconnaissance, une célébration de sa vie et de son amour.

Application

Application


Affichage par page
Trier par

RICK SPRINGFIELD - VENUS IN OVERDRIVE

10,99 €