DEADLINE

DEADLINE

DEADLINE

Trafic illicite, blanchiment d’argent sale, fric de l’amour tarifé ou lieux de perdition en tout genre… Un univers noir aux notes fantasmatiques. Après le passage du Chasseur, il ne reste que cette inscription sur un mur décrépit : « NOTHING BESIDE REMAINS »…
Formé en 2009, DEADLINE publie « Heading West » son premier album en 2012 sous la houlette du producteur américain Beau Hill (Ratt, Twisted Sister, Europe, Winger…) sur lequel le single « Dance with Style » se fait remarquer outre-Atlantique. « Fire Inside » (Bad Reputation) le premier LP lui succède en 2014 et fait déjà frissonner les oreilles de nombreuses radios et chroniqueurs sur le web. Ce premier album classic rock aux accents 70/80, mêle les influences de chacun (Led Zeppelin, Scorpions, Whitesnake…) et commence à distiller le son « DEADLINE », résolument mélodique. Arnaud Restoueix (chant) vient apporter la touche finale avec sa voix unique, empruntant autant aux chanteurs de hard rock blues tels que Robert Plant et David Coverdale qu’aux grands noms du heavy metal comme Ronnie James Dio.
Depuis 2014, DEADLINE gagne en expérience scénique en partageant la scène du Raismes Fest avec Gotthard et Quireboys et celle de diverses affiches aux côtés de Shakra, Sideburn, Black Aces et Voodoo Vegas…. Plus soudé que jamais avec l’arrivée de leur nouveau guitariste en 2017, Chris Gatter (ex Maciste), DEADLINE s’affranchit de ses influences pour proposer un hard rock moderne et accrocheur.
En 2018, le groupe revient avec son nouvel opus, « Nothing Beside Remains » mixé par Thierry Velly (TOTEM Studio) et masterisé par Brett Calda Lima (Devin Townsend, Megadeth, Manigance…).
De « Devil’s in the details » à « Sleepless Nights », chaque titre raconte une histoire. Sombre à la manière d’un polar américain, parfois décalée, l’accent est mis sur le règlement de compte avec le monde extérieur mais également sur la lutte intérieure de l’homme, plus intime et obsessionnelle.
L’inspiration vient du quotidien des musiciens mais aussi de personnages de fiction sur le fil du rasoir (Mickey Donovan, de la série Ray Donovan, revisité dans « Natural Born Pimp »).
DEADLINE s’amuse en invitant sur un titre intro « Angry Destiny » l’artiste CJ du groupe de punk rock canadien CJ SLEEZ et en ressuscitant le tueur inquiétant du titre « The Hunter » (album « Fire Inside ») dans « Man on a Mission » tout droit sorti de l’univers de Scorsese.
Touché par les événements du 13 novembre 2015, DEADLINE rend hommage aux victimes du Bataclan avec le morceau grave et épique « Silent Tears ».
Les cinq DEADLINERS sont de retour avec un album aux ambiances variées et aux refrains implacables…
Le rendez-vous est pris sur scène pour un « règlement de compte » heavy rock !
 

Application

Infos

  • Site web : www.deadlinehardrock.com
  • Contact promo : Éric Coubard (badreputationfrance@free.fr)
  • Contact scène : ERIC COUBARD (badreputationfrance@free.fr)

 

Albums


Affichage par page
Trier par

DEADLINE-FIRE INSIDE

11,00 €

DEADLINE-NOTHING BESIDE REMAINS

11,99 €