FATAL SMILE

FATAL SMILE

FATAL SMILE

Á la glorieuse époque où tout ce qui arrive de Suède attire irrémédiablement l’attention de la presse internationale et recueille de bons échos des fans, il semble évident que chaque groupe suédois veuille une part de ce gâteau. Fatal Smile ne désire pas se mettre à ce buffet et préfère donner avant de prendre quoi que ce soit.
Formé en 1995 à Stockholm par le guitariste Y tout droit venu de sa ville natale Katrineholm, Fatal Smile prend vite forme avec les arrivées successives du bassiste Markus Johansson et du chanteur H.B. Anderson, venus tous deux aussi tenter leur chance à Stockholm.

En peu de temps, les chansons sont composées, les spectacles joués. Si bien qu’après quelques années, le groupe signait un deal avec GMR, le label suédois de CRUCIFIED BARBARA. Le premier album « Beyond Reality » sort en 2002. Il est produit par Jonas Östman (Yngwie Malmsteen, Glory) et les réactions sont très positives.

Le groupe enchaîne alors concerts sur concerts, de festivals en premières parties, de la Floride au New Jersey en passant par l’Europe.

Le retour en Suède se fait avec un nouveau passager en la personne du batteur Tomas Lindgren, qui n’hésite pas à quitter L.A pour se joindre à Fatal Smile. Le groupe compose alors son deuxième album. Toujours produit par Jonas Östman mais mixé par Stefan Glaumann (Rammstein et Backyard Babies.)

Fatal Smile récolte les fruits de son travail en janvier 2006 avec le single et la vidéo “Learn — Love — Hate”. En mars 2006, l’album ‘Neo Natural Freaks’ voit le jour en Suède.


Fatal Smile est un mélange d’influences digérées et recrachées avec hargne : Graham Bonnet, Black Sabbath, Brides of Destruction, Zakk Wylde, Testament, Love/Hate…La liste est longue.
Mais le résultat est plus que probant ! Fatal Smile rocks !

 

Application


Affichage par page
Trier par

FATAL SMILE - NEO NATURAL FREAKS

11,99 €